Accueil
L'odyssée du fruit
Le fruit défini
Le fruit défendu
Ma pomme
Le fruit raconté
Liens à croquer
 

Cueillettes d'aventure

Chaque voyage est l'occasion de s'émerveiller devant la beauté et la richesse de la Nature.
Quelques fruits résistent face à l'oubli ; d'autres, loin de leur lieu de naissance, s'épanouissent avec bonheur et étonnement.
Ces rapides carnets de voyage ne sont pas exhaustifs ; ils n'ont pour but que de souligner quelques fruits marquants.

Ile de Madère (octobre 2016)

Surnommée l'île jardin, l'île aux fleurs ou le jardin flottant, l'île de Madère est un écrin pour une très grande quantité de plantes qui apprécient la douceur de son climat toute l'année.
C'est ainsi que les châtaigniers sont proches des chérimoliers et les pommiers cotoient les bananiers.
Les fruits sont particulièrement choyés et mis à l'honneur par les Madeirans : la fête de la châtaigne à Curral das Freiras en automne, la fête de l'anone en mars à Faial et au printemps à Jardim da Serra, le festival de la cerise.


Ile de Madère

 


La curuba


La chérimole


Le cérimon

La Guadeloupe (janvier 2016)

"L'île aux belles eaux" est un paradis pour les fruits tropicaux.
Sur Basse-Terre, de nombreux lieux (jardins, musées, exploitations, centres de recherche...) témoignent de cette richesse et de cette diversité.
A côté des grandes cultures (bananes, canne à sucre...), des petites structures tentent de réhabiliter le jardin créole.


La Guadeloupe

 


La groseille pays


L'amande de Cayenne


Le cactus cierge

Marrakech - Maroc (octobre 2015)

Peu de pays peuvent s'enorgueillir comme le Maroc, de pouvoir accueillir pratiquement tous les fruits de la planète.
Grâce à la diversité de son climat et le travail de ses agriculteurs, le Maroc cultive avec bonheur et passion, la pomme du Kazakhstan, l'abricot de Chine, l'olive d'Asie Mineure, la fraise d'Amérique...
Georges Louis, en 1930, le prédisait dans "la Vigie marocaine", : "L'arboriculture sera pour le Maroc, sources d'eau, sources d'or, sources d'hommes".


Marrakech - Maroc

 


La baie de l'arganier


La Datte


La Grenade

 

Costa Rica (novembre 2014)

C'est Christophe Colomb qui avait donné à ce pays le nom de "Côte riche".
Il porte bien son nom car la faune et la flore y connaissent l'abondance. Situé entre deux continents et deux océans, le Costa Rica est traversé par une chaine montagneuse qui fait naître des paysages somptueux.
Les différents climats dont jouit le pays permettent une culture des fruits et légumes extrèmement diversifiée.
A côté des grandes cultures (le café, l'ananas, la canne à sucre et le palmier à huile), les très paisibles Costaricains cultivent avec la "Pura Vida" quantité de fruits qu'ils proposent sur les marchés toujours très colorés.


Le Costa Rica

 


La Goyave du Costa Rica


La Sapote


Le Pejibaye

 

Sicile (octobre 2013)

En Sicile, l'arboriculture est très active associant les dernières techniques fruitières aux sols propices et au soleil généreux. Depuis la mer, les arbres fruitiers montent à l'assaut de l'Etna qui continue de répandre une terre volcanique et fertile favorable à tous les fruits méditerranéens : agrumes, olives, figues de Barbarie, caroubes, pastèques, aubergines, courgettes...

 


La Sicile

 


La Figue de Barbarie


La Corme


L'Olive

 

Montréal (mai 2013)

C'est un pays qui épouse la France et les USA dans un accent riche et coloré. La flore et la faune en dépit d'un climat parfois rude sont d'une richesse exceptionnelle. A Montréal, sur les 3 marchés de la ville (Jean Talon, Atwater et Maisonneuve), les fruits sont choyés comme des oeuvres d'art.

 


Montréal

 


La Canneberge


La Pimbina


L'Amélanche

 

Les Seychelles (février 2013)

Joyaux d'exception, les 115 îles seychelloises abritent une flore particulièrement riche avec une large gamme d'arbres fruitiers. Dans les hôtels et sur le bord des routes, les fruits et les jus de fruits sont généreusement proposés. Sur l'île de Mahé, Micheline Georges anime avec brio et ténacité le célèbre Jardin du Roi, magnifique écrin d'une riche collection d'épices et d'arbres fruitiers.

 


Les Seychelles

 


La Goyave-fraise


La Jambose


Le Rollinia

 

 

Martinique (mars 2012)

A côté des deux productions principales : la banane et la canne à sucre, la Martinique présente des opportunités pour produire la plupart des fruits tropicaux. Plusieurs lieux présentent avec talent ce potentiel : la "ferme d'an Griyav la" d'Emile Rosalie, le "jardin de Bonneville" de Patrick, Sylviane et Adélaïde Eugénia, le "jardin de Bel Air" de Jean-Louis et Marie Rose, le jardin "Kalbanat productions" de Raymond Rijo ou le jardin créole "Ecotours" de Bernadette et Monique Cephise...

 


La Martinique

 


L'Aki


Le Guajilote


Le Tamarin des Indes

 

 

Vietnam (décembre 2010)

Les fruits entretiennent une belle histoire d'amour avec le Vietnam. La diversité du climat (tempéré dans les montagnes du Nord, subtropical au Centre et tropical dans le Sud) favorise depuis longtemps une production abondante et de qualité. Les Vietnamiens les proposent toute l'année sur les marchés, en vélo, avec les palanches à panier ou sur les sampans dans la vallée du Mékong durant les étonnants marchés flottants.

 


Le Vietnam

 


Le fruit du Jacquier


Le Longane


L'Arec

 

Guadeloupe (janvier 2010)

Basse Terre, l'une des deux ailes de l'île papillon, est un magnifique jardin où les fruits sont abondants toute l'année.
Beaucoup de lieux sont maintenant ouverts à la visite pour expliquer la culture du café, de la banane, du cacao, de la canne à sucre.
Près de Pointe Noire, Gitane, partage avec passion son jeune jardin d'arbres fruitiers.
A Goyave, Pierre et Maryse Pemba ont réalisé une véritable arche de Noé depuis plus de 15 ans et
au Cirad de Vieux-habitants, Fabrice Le Bellec fait tout un travail de développement et d'expérimentation auprès des producteurs guadeloupéens.

 


La Sapotille


La Cerise pays


La Goyave

 

Bali (janvier 2009)

Les dieux sont-ils frugivores? A Bali, joyau de l'Indonésie, on dit que les dieux viennent se reposer de temps en temps. Avec ferveur, les balinais leur font des offrandes où les fruits sont particulièrement présents.
Sur cette île magique, on voit pousser l'essentiel des fruits tropicaux mais aussi, des pommes et des fraises, grâce aux terres situées en altitude.

 


Le Salak


Le Dourian


Le Pitaya

 

Les Seychelles (janvier 2008)

Une abondance de lumière, de pluie et de chaleur, une nature encore sauvage et préservée,
une diversité exceptionnelle d'essences font des îles Seychelloises un merveilleux écrin pour la plupart des fruits tropicaux.
Ils colorent les jardins, parfument les marchés et entrent dans la composition de beaucoup de préparations culinaires.

 


Le Jamelac


Le Santol


L'Okra

 

Martinique (mars 2006)

Joyau du monde végétal, l'île aux fleurs se caractérise par une richesse de fruits tropicaux. On compte une soixantaine d'espèces de mangues et autant de bananes.
De plus en plus de sites s'organisent pour montrer cette abondance : le musée de la banane, le musée du café et du cacao, la ferme fruitière "an griyav la" et de nombreux gites ou chambres d'hôtes qui ouvrent leurs jardins avec passion et compétence.

Le caïmitier (Chrysophyllum cainito) sans doute originaire des Antilles est encore bien présent en Martinique. C'est un arbre d'une grande beauté au feuillage remarquable. Les feuilles sont vertes et brillantes sur le dessus, jaune à brun doré sur la face interne.
Le fruit, appelé aussi fruit étoile en raison des 8 à 10 quartiers disposés en étoile au centre du fruit, se consomme frais et mûr sur l'arbre. La pulpe est douce et savoureuse avec un taux de sucres important : 14%.


La Caïmite


La Caïmite (coupe)

 

L'icaquier (Chrysobalanus icaco) pousse encore à l'état spontané aux Antilles. Toutes les parties de l'arbre étaient reconnues pour leurs propriétés médicinales. Le fruit de la grosseur d'une prune est de saveur douce, transformé en compote et confiture ou encore parfois confit.


L'Icaquier


L'Icaque

 

L'abricotier des Antilles (Mammea americana) est un arbre encore très présent en Martinique et le fruit riche en vitamine B est consommé frais ou en compote. La pulpe adhérente aux graines, de couleur beige, jaune dorée ou rouge est de fine saveur et peut rappeler notre abricot européen.


L'Abricotier des Antilles


L'Abricot des Antilles

 

Chypre (octobre 2005)

Riche d'une longue histoire et de belles rencontres, aujourd'hui écartelée et divisée, Chypre présente pourtant, grâce à son climat fabuleux et la diversité de sa flore indigène ou introduite, tout ce qu'il faut pour transformer son île en Jardin d'Eden.

Près de Pafos, des céramiques datant du IIIème siècle ap J.-C., considérées comme étant parmi les plus belles de la Méditerranée orientale, témoignent de la proximité de l'homme avec la nature et de la place des fruits.


Les céramiques de Pafos

 

Le caroubier (Ceratonia siliqua) est un arbre de 8 à 10 m de haut qui peut résister aux grandes sécheresses et croître dans des sols très pauvres. Sur Chypre, il est partout présent, dans les jardins, sur les places publiques, sur le bord des routes. Il doit son nom de "pain de Saint Jean" à Jean-Baptiste qui s'en serait nourri dans le désert. Le fruit, récolté vert puis mis à sécher,sert comme fourrage pour le bétail mais aussi pour l'alimentation humaine en subissant multiples transformations...


Le Caroubier


Les fleurs de Caroubier


Les Caroubes

 

L'azérolier (Crataegus azarolus) ou épine d'Espagne peut atteindre 8 m de haut. On le trouve abondamment sur Chypre où les fruits sont transformés en compote ou confiture.
Le fruit, de la grosseur d'une cerise, contient 3 à 5 noyaux. La chair est sucrée, parfumée, de saveur très agréable.


L'Azérole


La vente d'Azéroles

 

Le pacanier (Carya illioensis) ou l'hickory est un très bel arbre pouvant atteindre une dizaine de mètres de hauteur sur Chypre où il est conduit en verger.
La récolte pratiquée en octobre s'effectue par gaulage. Le commerce de ce fruit représente encore un bon intérêt économique pour les Chypriotes.


La noix de Pécan


Les noix de Pécan

 

France - Saint Mars La Futaie (septembre 2005)

En Mayenne, à St Mars sur la Futaie, fleurit et fructifie toujours l'aubépine qui serait le plus vieil arbre de France avec 1700 ans.
Etrange destin d'un arbuste habituellement modeste qui borde nos champs et ne nourrit plus que les oiseaux.


L'Aubépine



Espagne - Andalousie (avril 2005)

Tout le Sud de l'Espagne, depuis Madrid, est un jardin d'oliviers superbement entretenu.
Plus près de la Méditerranée, entre mer et montagne, baignée par une lumière éclatante, l'Andalousie est un écrin pour une végétation remarquable.


L'Amandier


Le Bibacier

 

Les Seychelles (janvier 2005)

Classée patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO, la vallée de mai sur l'île de Praslin abrite les célèbres "cocos des mers".
Lieu impressionnant, silence de cathédrale dans cette vallée où ces cocotiers uniques au monde présentent des formes envoutantes.


Le Coco des mers


la plus grosse graine du monde
et l'inflorescence mâle

 

Syrie (octobre 2004)

La Syrie possède une partie du Croissant fertile où les conditions climatiques et écologiques particulièrement favorables ont vu la naissance de la sédentarisation et permis la découverte de l'agriculture et de l'élevage au Néolithique.
Aujourd'hui encore, la Syrie avec son label "chami", reste l'un des plus importants producteurs de fruits du Moyen-Orient (olives, amandes, pistaches, abricots...).

La Datte

La Grenade

 

Polynésie (février 2004)

L'histoire des fruits tropicaux polynésiens se confond avec celle des hommes qui ont apporté, avec eux, les fruits du monde entier.
Les marchés polynésiens, hauts en couleurs, en parfums, en saveurs, témoignent aujourd'hui de la richesse du patrimoine fruitier polynésien.


La Châtaigne mapé


La Banane féi


Le Nono

Accueil
L'odyssée du fruit
Le fruit défini
Le fruit défendu
Ma pomme
Le fruit raconté
Liens à croquer